La classe de PS/MS/GS

L’enseignante est Mme Stéphanie Pau. Elle est secondée par Isabelle Guérin, ASEM, qui est présente auprès des maternelles sur tout le temps scolaire.

La pédagogie en marternelle 

En maternelle, le jeu est un élément incontournable, on “apprend en jouant”.

L’accent est mis sur la bienveillance, faire aimer l’école, développer le désir d’apprendre et l’appétit de découverte.

La pédagogie, en maternelle, est axée autour de 2 points essentiels, en plus du langage : l’autonomie et la manipulation dans des situations concrètes. L’objectif étant de permettre à chaque enfant d’avancer dans ses apprentissages, selon ses envies et à son rythme.

C’est pourquoi il a été fait le choix, en classe de maternelle, de s’inspirer de la pédagogie MONTESSORI sur des temps d’activités bien spécifiques : les activités personnalisées.

C’est pourquoi il a été fait le choix, en classe de maternelle, de s’inspirer de la pédagogie MONTESSORI sur des temps d’activités bien spécifiques : les activités personnalisées.

Il s’agit d’une pédagogie qui correspond davantage aux besoins de l’enfant : il choisit seul son activité, il la réalise seul, à son rythme. Cela le rend travailleur, attentif, de plus en plus concentré car impliqué dans ce qu’il fait. Cela stimule aussi sa motivation, lui permet d’apprendre la patience et la frustration, la collaboration, l’entraide.

Ce fonctionnement permet à l’enseignant d’intervenir de manière personnelle auprès d’un enfant et lui laisse du temps pour observer, valider les compétences (surtout par l’observation) et remédier si besoin.

LA DÉCOUVERTE DE LA LECTURE DЀS LA MATERNELLE

Pour découvrir la lecture nous utilisons la méthode de la planète des alphas.

Cette méthode ludique s’appuie sur un conte dont le héros, « Petit Malin », doit empêcher une affreuse sorcière et ses soldats, les bêtas, de kidnapper les gentils alphas.

Nous jouons à des jeux en lien avec l’histoire : « délivre l’alpha qui t’appelle ! ». La maîtresse chante « iiiii….iiii », l’enfant doit alors s’emparer de « Madame i ».

Au départ nous ne découvrons que les alphas représentant les voyelles et les consonnes longues.

Quand chaque enfant connaît le son des voyelles et des consonnes longues (z,r,s,f,j,l,m,v,n) , ils s’entraînent à lire et à coder des syllabes puis des mots.

Après une phase d’imprégnation de l’histoire, nous jouons avec les figurines des alphas. Nous apprenons à les reconnaître d’après leurs caractéristiques et d’après leur chant.

Exemple avec les deux alphas suivants :

  • « Madame i » est longue et mince. Elle adore manger des frites et porte une patate sur sa tête. Elle fait souvent sa fofolle, alors on l’entend chanter « iiiii…iiiiii….iiii ! »
  • « La Limace » aime marcher sur la tête, elle avance lentement. Elle a une longue langue et fait « lllll…lllll ».

Nous jouons à des jeux en lien avec l’histoire : « délivre l’alpha qui t’appelle ! ». La maîtresse chante « iiiii….iiii », l’enfant doit alors s’emparer de « Madame i ».

LES MATHÉMATIQUES EN MATERNELLES

L’acquisition du nombre et de toutes les autres notions mathématiques sont facilitées lorsque leur découverte se fait par la manipulation. C’est pourquoi, en maternelles, nous nous inspirons de la méthode MHM. Il s’agit d’enseigner les mathématiques de façon dynamique et ambitieuse en s’appuyant sur le triptyque « manipuler, verbaliser, abstraire ».