SEMAINE 29

SEMAINE 29

Cette semaine, nous sommes allés au cinéma voir La petite taupe aime la nature. Nous avons accueilli Charlie et Odeline en TPS. Nous avons écrit MAMAN avec des Kaplas, fait de la peinture et du laçage.

Balade en vélo

Balade en vélo

Les élèves de CM ont fait une ballade de 12 km autour de Matignon à vélo.

Cette sortie vient clore une formation de 3 demi-journées pour passer le permis « SRAV » (Savoir Rouler à Vélo).

Cette formation a été faite par un instructeur de l’école de cyclisme de Plancoët.  Après avoir travaillé autour de la signification des panneaux routiers puis l’habileté sur un vélo, nous avons mis en pratique nos connaissances dans la vie courante.

Une belle expérience partagée avec de nombreux parents ou papis venus accompagner le groupe !

Célébration de Pâques: une journée sous le signe du partage

Célébration de Pâques: une journée sous le signe du partage

Vendredi dernier les élèves de l’école de Matignon et de St Cast Le Guildo se sont réunis pour célébrer  Pâques.

Le matin ils ont participé à la célébration avec le prêtre qui leur a rappelé la signification de cet évènement. Nous avions choisi de placer cette journée sous le signe du partage avec un travail réalisé par les élèves autour de la symbolique des mains: les mains pour partager, pour donner, recevoir, caresser, remercier…

Chaque enfant avait donc réfléchi auparavant à ce qu’il faisait de bien avec ses mains. Toutes ces réflexions ont ensuite été consignées sur une grande  main réalisée dans chaque classe.

Le midi nous avons pique-niqué, le soleil s’est invité juste à ce moment ce qui nous a permis de passer un agréable moment.

L’après-midi a été sportive et créative: les élèves ont formé des groupes et ont créé ensemble, avec parfois des camarades qu’ils ne connaissaient pas, une œuvre d’art en commun avec ce qu’ils trouvaient sur la plage. Pendant qu’un groupe créait son “Sand Art”, les autres faisaient des jeux  collectifs animés par les enseignantes et accompagnateurs.

 

Le jardin se réveille !

Le jardin se réveille !

Bernard est venu ce mardi 15 Mars nous accompagner pour remettre en route notre jardin à la sortie de l’hiver.

Nous allons nous laisser guider par les conseils de Bernard pour faire de la  PERMACULTURE. Une façon de jardiner la plus naturelle possible et de façon durable, permanente.  Il n’y a pas de “mauvaises herbes” mais des “bonnes mauvaises herbes !”

Nous avons commencé par enlever le foin que nous avions mis sur nos carrés potagers puis nous avons désherbé à la main et  aéré le sol . Nous avons vu une multitude de vers de terre, Ce sont eux qui  se chargent de mélanger et aérer la terre du jardin beaucoup mieux que nous ! On ne retourne pas la terre, on la remue juste un peu au-dessus car c’est l’endroit où se trouvent tous les nutriments utiles à nos plantations.

Puis nous avons semé et planté : des petits pois, des fèves, des haricots, des oignons, de l’ail, des échalotes.  A chaque fois, on fait un petit sillon puis on dépose les graines.

Nous savons maintenant ce que veut dire “semer à la poquet” : il s’agit de faire un trou dans la terre et d’y déposer 4 ou 5 graines puis de recouvrir délicatement.

Ensuite, nous avons recouvert nos plantations du foin que nous avions ôté pour les protéger puis une petite astuce de jardinier : nous avons mis une ficelle bleue sur les carrés ensemencés pour empêcher les oiseaux de venir se servir dans nos plantations !

Et maintenant, l’une des qualités du jardinier “Patience” !

BAKHITA

BAKHITA

Bakhita est une association qui nous a été présentée en classe par 2 bénévoles.

Cette association intervient au Bénin pour accompagner la population dans le besoin et en particulier les enfants. Ceux-ci n’ont qu’un repas par jour et très peu de matériel scolaire pour aller à l’école puisque leur cartable se résume à un sac plastique avec dedans :  une ardoise, une craie et un cahier pour l’année scolaire.

Pendant notre période de Carême, nous avons décidé de nous tourner vers le monde et d’agir pour ceux qui sont dans le besoin.  Nous récoltons de l’argent pour permettre à cette association d’acheter des fournitures scolaires ou des repas aux enfants du Bénin. Lorsque nous ramenons de l’argent, nous pouvons décider si cet argent sera destiné aux repas ou aux fournitures scolaires en collant une gommette sur le panneau de l’association.